Catégories Devenir freelance et le rester

Pourquoi devenir freelance ?


Pourquoi devenir freelance ?

Article mis à jour le par Adrien Asselineau

Désireux de devenir leur propre patron, de plus en plus de français décident de quitter la salariat pour devenir freelance.

Selon le site Creads, il y aurait environ 900 000 freelances en France. Ce chiffre aurait doublé au cours des dix dernières années !

Fin 2017, à la suite d’une rupture conventionnelle, je suis devenu freelance dans le référencement web (= aider les entreprises à être en première page de Google).

Pour plusieurs raisons, j’estime avoir beaucoup de chance d’être passé à mon compte à 24 ans. Désormais, j’ai envie d’aider d’autres personnes à adopter ce mode de vie.

Je suis convaincu que le statut de freelance peut changer considérablement votre vie, la rendre plus heureuse et plus facile.

Ce n’est pas une vie de rêve pour autant, il y a des avantages et des inconvénients. À vous de juger en fonction de vos priorités.

Vous trouverez dans cet article tous les avantages et les inconvénients que je vis au quotidien, mais aussi ceux vécus par d’autres travailleurs indépendants avec qui j’ai pu échanger.

 

Freelance : définition, avantages et inconvénients

Avant de parler de ce qui me plaît le plus, et de ce que j’aime le moins dans ma vie d’indépendant, entendons-nous d’abord sur une définition, car freelance reste un mot qui veut tout et rien dire.

 

Qu’est-ce qu’un freelance ?

Selon le JDN (Journal du Net), un freelance est une personne qui exerce sont métier en tant que travailleur indépendant.

Cette personne n’a pas de contrat de travail. Elle n’a pas non plus de bulletin de paye.

Elle travaille pour plusieurs clients (en direct ou en sous-traitance), et sa rémunération est égale aux prestations facturées, moins ses charges professionnelles.

Au Moyen-Âge le terme freelance désignait un mercenaire qui offrait sa lance au plus offrant.

En France, pour être freelance, il faut créer une entreprise.

Vous pouvez devenir micro-entrepreneur (anciennement auto-entrepreneur), créer une entreprise individuelle (EIRL par exemple), ou bien une société (SARL, SAS, SASU…).

Si vous souhaitez vendre des services, le plus simple et le moins coûteux est de démarrer avec le statut de micro-entrepreneur. C’est ce que j’ai fait.

 

Freelance n’est pas égal à chef d’entreprise

Dans le langage courant, chef d’entreprise et freelance sont souvent confondus, alors que ce sont deux statuts très différents.

On distingue principalement le freelance du chef d’entreprise par le statut juridique et le nombre de collaborateurs.

Un chef d’entreprise a une société et des salariés, tandis qu’un freelance travaille seul et en tant que micro-entrepreneur.

Les freelances sont très nombreux dans les métiers suivants : développeur web, rédacteur web, traducteur, consultant en communication, référenceur, graphiste, photographe, vidéaste, journaliste, pigiste.

 

Les avantages

Avantages de devenir freelance

« Tu ne rentres pas dans le cadre », m’a-t-on dit… Du coup, j’ai créé le mien !

Comparé au salariat, la vie de freelance procure de nombreux avantages qui m’ont tout de suite séduits. Plus qu’une nouvelle manière de travailler, cela a été pour moi un changement de vie, l’ouverture de la porte vers un nouveau monde.

Lorsque je suis devenu mon propre patron, la première chose que j’ai décidé de faire est de commencer à travailler à l’heure que je voulais.

Fini le rush du matin pour arriver en nage et le ventre vide à 09h15 au bureau.

Certains d’entre-vous doivent se dire : « peu importe, j’ai toujours été matinal ! ». C’est une formidable qualité, et je vous envie ! Cependant, nous ne sommes pas tous égaux face au sommeil.

Voici les avantages du statut de freelance :

  • Comme mentionné plus haut, vous pouvez travailler aux heures que vous voulez. Votre travail s’adapte à votre vie privée, et non l’inverse.
  • Vous pouvez travailler d’où vous voulez (depuis chez-vous, dans un coworking, dans des cafés, chez votre client, ou en voyageant à plein-temps en tant que digital nomad).

Voici mon retour d’expérience sur le télétravail à plein-temps.

  • Vous n’avez pas qu’un seul client (= employeur), mais plusieurs.
  • C’est vous qui fixez vos tarifs, et non quelqu’un d’autre.
  • Vous pouvez gagner plus qu’avant. Votre tarif horaire est souvent plus élevé qu’un salarié.

En tant qu’employé, je gagnais 1 230 € par mois, soit 8,10 € de l’heure. Aujourd’hui, je vends mes prestations 50 € de l’heure.

  • Vous choisissez vos clients et vos projets. Autrement dit, si un projet ne respecte pas vos valeurs (ex : développement durable, RSE, économie sociale et solidaire…), vous pouvez tout à fait le refuser.
  • Vous pouvez travailler seul sans être interrompu.
  • Il  n‘y a pas de lien de subordination. Vous seul avait le pouvoir de décision.
  • Vous apprenez beaucoup en peu de temps (se faire un réseau, se vendre, communiquer, facturer, se faire payer, fidéliser, se former…).
  • Le statut de freelance vous permet également de tester l’entrepreneuriat sans prendre trop de risques.

En résumé, le freelancing est un mode de vie plus libre, plus indépendant, plus stimulant et plus sécurisant.

 

Freelance = nouvelle sécurité de l’emploi ?

Je vous vois venir !

Qu’est-ce qui peut être plus sécurisé qu’un CDI, ou un poste de titulaire dans la fonction publique ?

D’abord, les CDI et les postes de titulaires, ça ne court pas les rues ! Ensuite, si vous en avez un, vous placez tout votre pouvoir d’achat dans les mains d’une entreprise/organisation qui peut vous licencier, perdre son budget         (ex : une administration locale), ou bien mettre les clés sous la porte.

En tant qu’indépendant, vous ne dépendez pas d’un seul client, mais de plusieurs, ce qui réduit les risques si vous perdez un client à un moment donné.

Maintenant que l’on a énuméré les avantages de la vie de freelance, il faut se pencher sur les inconvénients que vous devez connaître avant de vous lancer.

 

Les inconvénients

Inconvénients de devenir freelance

Le principal inconvénient du statut de freelance est l’instabilité des revenus. Lorsque vous êtes salarié ou fonctionnaire, vous recevez un salaire fixe le même jour tous les mois, par virement (ex : le 5 du mois).

Cela vous permet d’être plus serein et d’organiser vos prélèvements bancaires en fonction (loyer, crédits, factures d’énergie, assurances, téléphone, box internet etc.).

Je ne réalise pas le même chiffre d’affaires tous les mois. Il y a de très bons mois, des mois moyens, et des mois calmes.

Je ne suis pas non plus payé les mêmes jours. Certains clients me payent à la commande, d’autres 30 jours après l’envoi de la facture.

D’autres encore ne vous paient même pas du tout ! On reviendra sur ce point un peu plus bas.

Lorsque vous êtes employé, vous n’avez pas non plus besoin de prospecter en permanence. Votre seul et unique client, soit votre employeur, s’engage à rémunérer votre travail pour une durée déterminée (CDD, intérim), ou indéterminée (CDI, titulaire…).

Personnellement, ce qui m’a le plus embêté, c’est le volume de travail.

Voici les inconvénients à connaître si vous souhaitez devenir freelance :

Pour rester à son compte, il ne suffit pas d’être très doué dans son domaine, il faut aussi savoir se vendre.

  • Ensuite, il faut fidéliser vos clients, ou bien les renouveler régulièrement. Vos revenus ne sont pas identiques de mois en mois.
  • Si vous tombez sur un client malveillant, il se peut qu’il ne vous paie tout simplement pas.

J’ai eu deux impayés au tout début… C’est chronophage, énergivore et surtout rageant ! Heureusement il existe des solutions pour les éviter et pour récupérer son dû.

  • La première année, dites au revoir à vos 35 heures. Pendant 1 an, je n’ai presque pas eu de weekend, ni de vacances. Pour développer mon activité, et pour mettre de l’argent de côté en cas d’imprévu, il a fallu que je bosse 7 jours sur 7 shooté au café et au magnésium.

J’étais aussi très mal organisé et moyennement discipliné. Fort heureusement, j’ai appris à optimiser ma productivité, ainsi que mon auto-discipline pour ne plus travailler le weekend et pour réduire mes heures de travail la semaine.

Voici mes 5 conseils pour faire plus en moins de temps.

  • Il sera plus difficile d’obtenir un crédit bancaire en tant que freelance. Les banques prêtent rarement de l’argent aux micro-entrepreneurs. Si vous avez une entreprise individuelle, ou une société, il faudra présenter au moins 3 bilans positifs (= que vos 3 dernières années soient rentables).
  • La mutuelle santé est à vos frais. En tant que salarié, une entreprise doit obligatoirement vous proposer une mutuelle qu’elle finance en partie.
  • Il n’y a aucun patron ni responsable pour surveiller votre travail. Vous devez faire preuve d’une grande auto-discipline pour livrer dans les temps.
  • Le fait de travailler de chez soi (ou assis toute la journée) réduit considérablement l’activité physique. Si l’on ne fait pas de sport à côté, on risque de développer des problèmes musculaires, ou articulaires.
  • De plus, le poste de travail n’est pas toujours ergonomique, surtout si l’on se déplace souvent, ce qui peut engendrer des TMS (troubles musculo-squelettiques).

Le dernier inconvénient que je trouve à la vie de freelance est la solitude. Vous n’avez pas de collègues avec qui discuter, rire, partager.

Si vous n’aimez pas être seul, essayez le télétravail a temps partiel pour voir si vous êtes capable de travailler tout seul avant de vous lancer.

 

Résumé des avantages et des inconvénients

On a vu ensemble que le statut de freelance offre une grande liberté, ainsi que la possibilité de gagner plus d’argent, mais que ce style de vie entraîne aussi des risques financiers et une forte charge de travail au départ.

Voilà un récapitulatif des avantages et des inconvénients de la vie de freelance.

Avantages :

  • Liberté dans l’organisation du temps
  • Horaires de travail choisis
  • Possibilité de gagner plus
  • Fixation libre de vos tarifs
  • Télétravail
  • Liberté géographique (nomade digital)
  • Plusieurs clients et non un seul
  • Absence de lien de subordination
  • Libre choix de ses clients
  • Apprentissage de compétence entrepreneuriales
  • Liberté d’apprendre ce que vous voulez
  • Fierté d’être son propre patron

 

Inconvénients :

  • Instabilité financière
  • Jours de paiement variés
  • Nécessité de trouver des clients
  • Nécessité de les garder ou de les remplacer
  • Risques d’impayés
  • Charge de travail plus importante
  • Besoin d’auto-discipline
  • Besoin d’aimer travailler seul
  • Difficultés pour obtenir un crédit
  • Mutuelle santé à vos frais
  • Faible activité physique
  • Risques de troubles musculo-squelettiques.

 

Formation gratuite : Comment devenir auto-entrepreneur pour se lancer en tant que freelance ?

6 commentaires

Laisser un commentaire

  • Je crois que tu as tout résumé aussi bien en avantages qu’en inconvénients, devenir freelance et le rester c’est un état d’esprit d’une part mais c’est aussi du sans filet … savoir t’auto-discipliner, t’organiser et garder le moral même les mois creux 🙂

  • Travailler comme freelance, c’est une porte ouverte vers la liberté. Mais le statut a aussi ses inconvénients.
    Merci pour ta synthèse du « pour » et du « contre ». Elle aidera les personnes qui hésitent à franchir le pas.